SD Mayenne (53)

Articles mis à jour le 16/03/2018

   gif-humour-1aXKzn3q0R

******************************************************************************************************************************************************************************

 2ème Mouvement du 15 Mars 2018 EHPAD (Publique, Privé associatif et lucratif) Maintien à Domicile

53 Mayenne Laval RDV place du 11 novembre 14h30 place du 11 novembre et cortège manif vers le siège du conseil départemental où nous serons reçu à 15H30

20180315_145156 - Copie

20180315_145202 - Copie 20180315_151426 - Copie 20180315_151429 20180315_151449 20180315_151505 20180315_151509 20180315_151533 20180315_153446 20180315_153834

Mouvement EHPAD et maintien à domicile du 30 janvier 53 Mayenne Laval

hdr

1

Capture plein écran 09022018 111134.bmp

20180130_150407_01 20180130_150407_01 20180130_150413_01

dav

******************************************************************************************************************************

Laval environ 900 manifestants..

PART_1507644664726

PART_1507644679798(1) PART_1507644664021(1) 870x489_dlxre-3xuaemksp

STOP AUX OFFENSIVES CONTRE LA FONCTION PUBLIQUE !

Le 10 octobre 2017

A 13h Place du 11 novembre à Laval, manifestation à 14h vers la préfecture

fichier pdf tract 10-10-17

****************************************************************************************************************************

7 mars 2017 – Préavis de grève CFDT Santé-Sociaux

Préavis de grève déposé par la Fédération ainsi qu’un tract appelant tous les salariés et agents des services de santé, sociaux et médico-sociaux à se mobiliser le 7 mars prochain pour se faire entendre.

Rassemblement prévu place du 11 Novembre à Laval à partir de 14H avec un barnum CFDT installé sur place.

Jean-Michel LIGNEL secrétaire du syndicat

Capture plein écran 03032017 154919.bmp

Capture plein écran 03032017 154922.bmp

Capture plein écran 03032017 155553.bmp

Capture plein écran 03032017 155557.bmp

fichier odt tract 7 mars

tract du 7 mars 2017

fichier pdf Tract santé – 7 mars 2017 fichier pdf 2017-17 NC – Ministère AS et Santé – Préavis de grève 7 mars 2017

******************************************************************************************************************************

La réorganisation des Ehpad en Mayenne devrait conduire à la fermeture de trois établissements     

Publié le 15/11/16 – 17h45 - HOSPIMEDIA

C’est sur les réseaux sociaux que le député socialiste Guillaume Garot (Mayenne) a relayé la décision prise par Olivier Richefou, président du conseil départemental de Mayenne, de fermer trois Ehpad. Effectivement, le 26 septembre dernier, alors que le schéma départemental de l’autonomie 2016-2012 était adopté, les conseillers ont aussi acté les orientations de la stratégie d’optimisation de l’offre d’hébergement à destination des personnes âgées dépendantes. Dans le compte rendu de cette séance, il est ainsi question du transfert d’activité partiel ou total de certains Ehpad, de regroupement de fonctions supports (cuisines et lingeries centrales), de rénovations, d’extensions ou encore de reconstructions.
Le département* a alors expliqué vouloir organiser l’offre par territoire intercommunal, mutualiser des fonctions supports autour d’un établissement ressource avec l’objectif de maintenir une réponse de proximité et un prix de journée inférieur à 60 euros (€). Il s’engage d’ores et déjà à accompagner la réaffectation des locaux n’ayant plus l’activité d’Ehpad. Le document de programmation, dont Hospimedia a eu copie, confirme la réorganisation.
Disparaissent donc de la nouvelle cartographie des Ehpad de Mayenne : la résidence La Colmont à Oisseau (32 places), Les Glycines à Montenay (26) et la résidence du Village-fleuri à Juvigné (39). La communauté de communes de l’Ernée qui compte aujourd’hui cinq établissements, par exemple, n’en compterait plus que trois. Elle passerait ainsi de 359 places autorisées à 325, au mieux 335. Les fermetures d’établissements envisagées ne semblent donc pas systématiquement se transformer en transferts de places. Par ailleurs, la future cartographie des établissements n’indique pas de date d’exécution, ni ce que vont devenir les agents de ces trois établissements publics voués à cesser leurs activités d’Ehpad. Les trois, situés en zone rurale, de petite dimension, comptent aussi des petits effectifs, soit moins de cinquante agents.

Lydie Watremetz      

********************************************************************************************************************************

Laval (Mayenne) place du jet d’eau Une cinquantaine de salariés et agents…..

m6_IMGP0015 m6_IMGP0001 m6_IMGP0006 m6_IMGP0019 m6_IMGP0022 m6_IMGP0005 m6_IMGP0007 m6_IMGP0009 m6_IMGP0030

***********************************************************************************************************

Mouvement de grève à la polyclinique du Maine

Une soixantaine de grévistes ont cessé le travail de 7 h à 17 h, lundi, devant les locaux de l’établissement hospitalier. Le personnel soignant protestait contre les conditions de travail.

Capture plein écran 10072015 172258.bmp

La soixantaine de grévistes, réunie devant les locaux de la polyclinique du Maine, à Laval. | Ouest-France.

Dès 7 h, lundi, la quasi-totalité des soignants s’est regroupée devant les portes de la polyclinique de Laval. Au coeur de leurs revendications : des conditions de travail jugées « indécentes ». La grève a duré jusqu’à 17 h. Les opérations chirurgicales prévues dans la journée ont été reportées à une date ultérieure.

« Nous ne voulons pas d’argent, nous savons qu’il n’y en a pas, mais nous voulons des conditions de travail décentes », affirme Marie-Laure Soissons, déléguée du personnel CFDT, et secrétaire adjointe du comité d’entreprise. La soixantaine de grévistes déplore la volonté de la direction d’assigner des tâches de brancardage aux aides-soignantes, en plus de leurs tâches classiques.

« La direction met des choses en place sans nous demander notre avis. On doit faire plus avec moins de moyens humains. Nous ne sommes pas une entreprise automobile », lâche Catherine Rivet, en colère.

« Il faut réorganiser »

« C’est un moment d’évolution pour beaucoup d’établissements hospitaliers. À cause du basculement dans la chirurgie ambulatoire, nous avons moins de patients de longue durée, donc moins de tâches de toilette, par exemple, à effectuer. Il faut donc réorganiser le personnel », affirme Dominique Auffret, le directeur de la polyclinique.

Les grévistes eux, regrettent le manque de communication interne et une trop grande mobilité des personnels au sein des différents services de soins. « La chirurgie ambulatoire aurait dû faire évoluer les choses, en mieux. Avant, il y avait une infirmière et une aide-soignante pour quinze patients, et nous n’avions pas à brancarder. Maintenant nous sommes en sous-effectifs », explique Mélinda Ducrocq, une autre déléguée du personnel.

Les patients délaissés

Pour le personnel soignant, ce sont les patients qui pâtissent de la situation. « Tout cloche et les patients le ressentent bien. Ils nous disent qu’on passe les voir en fonçant. Et ils ont raison », lance une aide-soignante. Pour le directeur, « l’établissement respecte la prise en charges des malades, c’est notre rôle. Nous allons continuer à échanger pour améliorer les choses ».

Si les discussions entre les grévistes et la direction n’évoluent pas, les salariés n’excluent pas un nouveau mouvement de grève, en septembre.

mayenne

Laisser un commentaire

 

Sweeneyccml |
Guillermoodap |
Lomenews |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Username23368
| Username16373
| Username16441